Interview Journal des Bonnes Nouvelles, 2018 

Quel bel hommage à la Vie, quel bel exemple de résilience que le récit autobiographique de Meena Goll « Apprivoiser le pardon ». Et pourtant, sujet sensible et difficile que le pardon …

Ce livre est l’histoire d’un parcours de vie, d’un long et sinueux chemin de guérison, écrit avec authenticité, sincérité et humilité ! Un pélérinage vers la renaissance, vers l’aboutissement d’une quête de sens.

Un guide de survie raconté bien des années après avoir vécu « l’impardonnable », « l’insoutenable » : le suicide de son mari qui a entraîné avec lui dans la mort, ses deux enfants, dans l’incendie de leur maison en 1985. C’est dire si la route fut longue pour Meena Goll…

La préface de cet ouvrage est signée par deux très belles personnes, ayant aussi vécu la souffrance avant de choisir la résilience et d’entendre l’appel de la vie : Martin Gray et Véronique Jannot.

Que choisir : vivre ou mourir ? Comment survivre à un tel drame ? Impossible me direz-vous … Et pourtant…Cette femme remarquable y est arrivée. Au-delà du deuil, de la douleur et du chagrin insurmontables, de cette épreuve qui a ôté tout sens à sa vie, Meena a réussi à se reconstruire. Son long périple l’a menée à une véritable renaissance, à un « par-don » et c’est parce qu’elle n’avait plus rien à perdre que tout est devenu possible. Survivre pour que ses enfants ne soient pas morts pour rien et renaître à la vie. Mue par une force intérieure insoupçonnée, elle a réussi à transformer un vécu épouvantable en cadeau.

Pour mieux comprendre l’histoire qui est la sienne, résumons son parcours. (article à suivre en cliquant sur ce lien)

Réseaux sociaux

facebook_64      linkedin_64
youtube icone 6126 64twitter icone 5458 64

S'abonner à notre newsletter

Merci de bien vouloir remplir tous les champs ci-dessous.