Comment passer des ténèbres à la lumière. Meena a vu sa vie s’écrouler et la perte de ses enfants la livrer à un chagrin et un sentiment de culpabilité infiis. D’abord submergée par des envies suicidaires, elle a fialement fait le choix de survivre. C’est pas à pas qu’elle a fait son retour à la vie et retrouvé le goût d’elle-même. Il lui aura fallu neuf ans. Sept ans pour vivre ses deuils et deux années supplémentaires pour parvenir à écrire ce livre, qui n’est pas une thérapie mais un partage et un extraordinaire message d’espoir et d’amour. Écrire pour témoigner de cette force intérieure qui lui a permis de survivre et qui, selon elle, vit en chacun de nous. Écrire pour perpétuer cette chaîne d’espoir que le témoignage vivant offe à celui qui désespère.
Amérique du Sud, Inde, Égypte… Christiane, devenue Meena au long de sa quête, de ses lectures, de ses rencontres, de ses voyages initiatiques, de ses douleurs et de ses joies, de ses doutes et des prises de conscience rencontrées sur sa route, a réalisé ce qu’elle pensait impossible : pardonner et se pardonner. Comme elle l’explique, « pardonner, c’est découvrir le don que nous offe la traversée de l’épreuve, libérer le passé et accueillir le présent. Par le don, trouver son être de lumière, son être véritable. Se libérer de l’emprise des émotions pour aimer totalement et être en connexion avec ceux qui nous ont quittés. Alors la Gratitude peut surgir. Et la Gratitude est la porte du pardon ». Jung dit : « C’est de la souffance de l’âme que germe toute création spirituelle et c’est en elle que prend naissance tout progrès de l’homme en tant qu’esprit. » Pour autant, aujourd’hui, à cette période de sa vie, c’est la joie que Meena a choisi de transmettre. La joie spontanée que l’on ignore posséder en soi et que Meena aide à révéler en accompagnant ses stagiaires vers la libération des mémoires cellulaires. Ne serait-ce que la rencontrer est source de joie, rien qu’en plongeant dans son regard si vivant et pétillant, en l’écoutant vous parler avec cette énergie tellement rayonnante, d’autant plus lorsque l’on connaît son
histoire. Une histoire pleine de rebondissements, d’émotions que l’on partage avec cette femme que rien ne semble pouvoir arrêter dans sa quête de lumière et de vérité, qui nous pousse à en chercher l’écho en nous. Une histoire dont on ressort différent. Elle, en est ressortie changée à jamais, mais étonnamment vivante, gaie et construite. Elle est un hommage à la vie. Les questions qu’elle a été amenée à se poser après ce long périple intérieur et tant de souffances dépassées et transformées ne peuvent qu’interpeller : « Et si nous étions venus exprimer les diffrentes facettes de l’incarnation ? Et si les destructions que nous voyons étaient des déclencheurs pour amener plus de conscience et de fraternité sur cette terre ? Et si rien n’était à juger et que tout était à sa place dans une évolution inéluctable et nécessaire à la conscience de l’humanité ? » Certes, ce n’est pas évident d’adhérer à tout cela, mais peut-être qu’au long des lignes d’Apprivoiser le pardon on parvient à le concevoir. Quoi qu’il en soit, et sans aller si loin, après la lecture de ce livre, vous ne pourrez qu’aimer Meena comme je l’aime et l’admirer pour son courage, sa force et sa détermination. Son témoignage est sans fard, l’horizon qu’elle ouvre, sans limites. On ne retient que l’espoir et la lumière qu’elle transmet. Bonne lecture à vous.

Réseaux sociaux

facebook_64      linkedin_64
youtube icone 6126 64twitter icone 5458 64

S'abonner à notre newsletter

Merci de bien vouloir remplir tous les champs ci-dessous.